Assassin’s Creed, l’avis d’une personne qui n’a jamais joué aux jeux

Pas de commentaire

Callum Lynch (Michael Fassbender) est un  meurtrier condamné à la peine capitale par injection létale. Après avoir été déclaré mort aux yeux du monde, il fut récupéré par la scientifique Sofia Rikkin (Marion Cotillard) travaillant dans l’institut de recherche de son père (Jeremy Irons) prénommé Abstergo. Le but de cette société étant d’exploiter la mémoire des ancêtres de Callum afin de récupérer un artefact : la pomme, qui permettrait d’éradiquer la violence de notre monde. Pour cela, la société a inventé une technologie révolutionnaire, l’Animus, capable de modéliser la mémoire génétique de Callum, qui est en réalité un descendant d’une confrérie secrète : les Assassins. C’est ainsi qu’il va plonger dans les souvenirs de son ancêtre Aguilar durant la période de l’inquisition espagnole et de son combat contre l’Ordre des Templiers. Cela aura un impact direct sur Callum puisqu’il sera doté, au fur et à mesure, des mêmes compétences que son ancêtre dans le présent.


Du jeu éponyme dont s’est inspiré le film, je ne connaissais que deux éléments. Le premier étant qu’il y a une rivalité entre d’un côté des Assassins et de l’autre des Templiers. Le deuxième est que les jeux se déroulent tous durant une période clé de notre histoire. En allant voir le film, je partais donc avec très peu de bagage et d’appréhension. J’espérais comprendre l’histoire sans avoir eu besoin de jouer aux jeux préalablement.

Adapter un jeu vidéo est différent d’une adaptation livresque. Lorsqu’un film s’est inspiré d’un roman, on peut mettre un visage à nos personnages, un décor, un univers plus concret que dans notre imagination. Grâce aux jeux vidéo, les gamers n’ont pas ce genre de problèmes. Ils ont déjà un visuel et des décors bien définis. Alors, est-ce que cela en vaut la peine d’en faire un film ? Les échecs au box-office de ce genre de film nous laissent penser que non. Mais alors qu’est-ce qui différencie l’adaptation d’Assassin’s Creed de ses homologues jeux vidéo ?


Le premier point positif à mes yeux est d’avoir proposé une intrigue qui n’existe pas dans les jeux. Cela permet de toucher un large public qui n’est pas exclusivement réservé aux gamers. Je trouve aussi que pour ses joueurs, cela peut être intéressant de redécouvrir leurs jeux sous une nouvelle histoire. Que l’on ait joué ou non aux jeux, on découvre l’intrigue au même stade. Malheureusement pour Ubisoft, les fans ne sont pas tous de mon avis

Prenons par exemple mon frère, fan des jeux d’Ubisoft. Il aurait préféré une adaptation plus proche du jeu. Notamment, pour ces personnages charismatiques qu’il aurait aimé voir prendre vie dans un film. Les personnages de ce film sont, en effet, totalement inexistants dans le jeu.

Autres points positifs à mes yeux : les effets spéciaux et les cascades. Le film alterne des moments présents avec des moments passés durant l’inquisition espagnole. Ces souvenirs du passé sont mes préférés. Le décor était très bien réalisé, fidèle à ce que l’on se ferait d’un Espagne du XVe siècle inspiré par une architecture gothique. Les scènes d’affrontements sont assez impressionnantes et les cascades tout simplement époustouflantes. Un grand Bravo aux cascadeurs qui jouent dans l’ombre des acteurs.

Néanmoins, ce film est loin d’être parfait. Il m’a laissé sur ma faim à plusieurs reprises. J’aurais aimé voir plus de scène se déroulant lors de l’inquisition espagnole. Je pense que les gamers seront de mon avis puisque les jeux se focalisent plus sur ses souvenirs des temps passés plutôt que du présent. De plus, dans le film, il y a une très légère intrigue autour de Aguilar (l’ancêtre de Callum) et ce qui semble être sa compagne. Quitte à la mettre, autant l’aboutir un peu plus ! Elle n’a pas grand intérêt dans le film si ce n’est pour introduire un bref instant clé de l’histoire. Mais là je dois l’avouer, je chipote un peu, c’est mon côté féminin qui parle.

Le plus gros inconvénient du film est sa complexité. Je pense qu’un public qui regarde le film sans avoir connu les jeux, peut-être un peu perdu. À la fin du film, je me demandais encore quel est le rôle des Assassins et en quoi il diffère de celui des Templiers. On nous parle de Credo, mais on ne sait pas à quoi cela correspond. On a très peu d’information sur l’origine de « la pomme ». Plusieurs interrogations se posent à nous, alors peut-être est-ce fait exprès pour apporter du mystère autour de la confrérie des Assassins, du Crédo, de l’Ordre des Templiers et de « la pomme ». Un dernier petit mot sur l’intrigue notamment sur deux incohérences à la de fin de l’histoire. L’une autour de Callum et de son soudain changement de position et l’autre autour du comportement de Sofia à la toute fin qui est complètement incompréhensible (ceux qui ont vu le film comprendront).

Personnellement, je n’ai rien à redire sur les jeux des acteurs qui étaient très appréciables. C’est toujours un réel plaisir de voir Marion Cotillard qui a parfaitement bien incarné le rôle du Dr Sofia Rikki. Michael Fassbender, était également crédible dans la peau de ses personnages notamment dans celui d’Aguilar.

La fin du film est ouverte et nous laisse présager une suite assez intéressante. J’espère, tout de même, qu’il y en aura une !. Si une suite est prévue, je pense aller à la voir. Je souhaite avoir des réponses à mes interrogations et dans l’ensemble j’ai bien apprécié le film. Il m’a donné envie d’en savoir plus sur la période de l’inquisition espagnole et pourquoi pas de lire les livres écrits par Olivier Bowden

 

WB signature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s