Stranger Things, un succès amplement mérité

Pas de commentaire

Hawkins, États-Unis en 1983.

Un soir, après avoir joué une partie de jeu de rôles avec ses amies, le jeune Will Bayers, 12 ans disparaît sans laisser de trace. Suite à cette disparition, la ville va se mobiliser pour retrouver Will, notamment sa mère, son grand frère, ses meilleurs amis Mike, Dustin, Lucas et le chef de la police. Alors que ses amis sont à sa recherche, ils font une étonnante découverte : une jeune fille qui rôde dans les bois et qui a l’air totalement perdu.  Elle se prénomme Onze et ne parle quasiment pas. Depuis la disparition de Will, la ville fait l’objet de phénomènes surnaturels qui ont l’air d’être liés au laboratoire de la ville. Serait-il à l’origine de la disparition de Will ? Et cette fille, Onze, que lui est-il donc arrivé ?

Chers amis, parfois il est bon de suivre les buzz sur Internet. Sachez une chose sur moi, plus un sujet (film, série, livre, challenges sur les réseaux sociaux, etc.) fera le buzz et moins j’aurais envie de le voir. Je m’explique, je me lasse énormément vite des choses. Je suis le genre de personne qui ne veut pas faire comme monsieur et madame tout le monde et croyait moi, je suis consciente de rater des choses, mais que voulez-vous, c’est plus fort que moi.

320800.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

À sa sortie, cet été, je voyais la série Stranger Things de partout : réseaux sociaux, télévision, publicité et j’en passe. Et pour le coup, c’est exactement ce qui me pousse à ne pas regarder une série. Je ne connaissais pourtant pas l’histoire. Deux mois plus tard, elle fait toujours le buzz et je vois les jeunes acteurs principaux sur tous les plateaux télévision. Et là…c’est la révélation pour moi. J’ai tellement bien aimé ces jeunes que je me suis finalement décidé de voir la série. Ils étaient les invités de Yann Barthès sur l’émission « Quotidien » sur TMC (j’adore cette émission). J’ai juste adoré ces petits gamins, ils étaient drôles et les voir réaliser leur rêve si jeune m’a beaucoup impressionné. Le jour d’après j’ai commencé à regarder la série.

À ce que l’on raconte, les frères Duffer (les réalisateurs) ce serait inspiré de la culture cinématographique des années 1980 pour créer Stranger Things. Je suis née en 1993 donc pour être honnête avec vous, je ne suis pas une experte de cette époque. Je n’ai donc pas saisi toutes les références dont tout le monde parle. Néanmoins, on se plonge facilement dans les années 80 notamment grâce à la bande-son, aux décors et aux styles vestimentaires des personnages qui me sont beaucoup plus familiers.

Avec Netflix, on est habitué à des séries qui ne se traînent pas en longueurs et Stranger Things ne fait pas exception à la règle. La série s’articule en 8 épisodes seulement, d’une cinquantaine de minutes chacune. Le format court de ce genre de séries fait que chaque épisode a son importance.

039520.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Que dire des personnages : l’inspecteur de police Jim Hopper, qui a l’air, grincheux au premier abord, mais qui s’avère être plus compétent que l’on ne pourrait le croire. Nos quatre jeunes personnages (Mike, Dustin, Luca et Onze), qui se sont improvisées enquêteurs, apportent une touche d’humour à l’histoire. On s’attache très vite à eux et je dois dire que le petit Dustin m’a bien fait marrer. L’actrice Millie Bobby Brown (Onze) s’est, d’ailleurs, révélé dans cette série et nul ne doute qu’une belle carrière l’attend. J’ai tout simplement été subjugué par son jeu d’actrice. En parallèle à l’histoire, il y a également une intrigue autour des adolescents et de leur insouciance face à ce qui se passe dans leur ville.  Le personnage qui m’a le plus émus est la mère, joué par Winona Rider (Esward aux mains d’argent) qui malgré vents et marrées, va tout faire pour retrouver son fils, quitte à passer pour une folle aux yeux des autres. Elle sera la seule à penser que son fils est toujours en vie alors que tout le monde est persuadé de sa mort.

Au fil de l’histoire l’intrigue prend des proportions que je n’aurai jamais imaginées et ça J’ACHETE ! Comme à l’accoutumée j’’ai versé ma petite larme à la fin.

Bref, cette série est mon coup de cœur de l’année. Je suis ravie d’avoir appris qu’une saison 2 était en cours. Je n’ai plus qu’une seule chose à vous dire : foncer, aller voir cette série !!! (Attention ! Réservé à un public avertit).

WB signature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s