Loving, Fences, deux films, deux couples, une même période

Pas de commentaire

Je suis allé voir récemment Loving et Fences, deux films strictement différents, mais qui évoquent une période similaire : les années 1950 aux États-Unis. Vous le savez probablement il s’agit d’une période clé de l’histoire d’Amérique qui m’intéresse énormément.

Loving

507337.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Etats-Unis, 1958, Mildred une femme noire et Richard un homme blanc, décident de se marier dans une Amérique où la ségrégation raciale fait rage. Le couple Loving s’installe dans l’État de Virginie, malheureusement, ils seront poursuivis en justice et condamnés pour violation des droits civiques, qui interdit qu’un couple n’ayant pas la même « race » se marie. Ils ont été obligés de quitter l’État de Virginie pour pouvoir rester ensemble. Par la suite ils iront jusqu’au tribunal pour défendre leur amour et ainsi être conviés à la Cour Suprême.

Ce film est tiré de fait réel et retrace l’histoire de Mildred et Richard Loving, un couple mixte des années 1950. Ils vivaient à la compagne, loin des rébellions et des émeutes qui ont touché cette époque. Dans leur compagne, le mélange des cultures est plus ou moins toléré contrairement ce qui se fait en ville. Ils ressentent moins la pression ségrégationniste que dans les grandes villes. Cependant, suite à leur mariage leur situation va changer. Bien évidemment, ils se doutaient qu’il y avait des risques, mais l’amour l’emporte sur la raison n’est-ce pas ?

L_01377.NEF

Je dois dire que j’ai été très ému par ce film et savoir qu’il s’agit d’une vraie histoire n’a fait qu’amplifier mon ressenti. J’ai trouvé le couple très beau à voir et les acteurs qui ont incarné les personnages de Mildred et Richard ont été excellents. Ils nous ont emporté dans cette histoire comme s’il s’agissait de leur propre histoire.

Contrairement à ce que je pensais, ils n’étaient pas de fervent militant pour les droits civiques des personnes de couleur. Tout ce qu’ils souhaitaient été de vivre une vie paisible comme tous les autres couples, d’élever leurs enfants dans de bonnes conditions et de vivre leur amour librement. Ils n’ont rien fait de mal, et pourtant, la loi de l’époque en virginie interdisait ce genre de relation.

L_06889.NEF

Cette histoire si touchante a eu un impact sur les lois américaines et je trouve assez impressionnant, la façon dont un simple couple a changé le destin de plusieurs autres personnes.

Ce film est d’une douceur auquel je ne m’attendais pas. Il n’y a pas de violence et de haine comme nous sommes habitués dans ce genre de contexte. C’est un film juste qui nous montre une autre facette de la ségrégation des États-Unis.  Il est terriblement réaliste et vaut vraiment le détour. Je ne regrette absolument pas de l’avoir vu.

 

Fences

null

Il s’agit d’un film réalisé par Denzel Washington lui-même, qui incarne également le rôle principal au côté de Violas Davis. Quel crève-cœur de voir un de mes acteurs favoris prendre en coup de vieux comme cela enfin bon je m’y remettrais.

Fences est un film qui nous raconte l’histoire de Troy Maxson et de sa famille dans une Amérique ségrégationniste en plein changement. Chacun des membres de la famille aspire à des rêves qui leur sont difficiles de réaliser à cause de leur situation. Troy à toujours rêvé d’être un grand sportif, son grand fils rêve d’être musicien et son plus petit fils rêve également de devenir un sportif professionnel. Dans leur condition déjà précaire, une nouvelle va chambouler cette famille et impacter à jamais leur existence.

C’est un film très particulier qui m’a été donné de voir. ,Pour commencer il faut savoir que c’est un film où il y a de nombreuses répliques notablement la première heure où les acteurs parlent beaucoup. Il ne se passe rien de très spéciale au début, simplement le quotidien d’une famille-type afro-américaine et des récits du père de famille, Troy Maxson. Il nous compte son enfance, qui je dois dire est assez horrible, sa rencontre avec Rose Maxson, sa femme et ses désillusions de ne pas avoir percé dans le milieu sportif dû à sa couleur de peau (en tout cas, c’est ce qu’il pense).

null

Le personnage de Troy Maxson est très dur et mélancolique. C’est un homme empli de rancœur qui se cache derrière l’alcool et ses souvenirs qui le hantent chaque jour. J’ai un sentiment partagé le concernant. Il est vrai qu’il n’a pas eu une vie facile, et on comprend aisément pourquoi il est ce qu’il est mais, c’est compliqué de ne pas lui en vouloir. Il a demandé l’inconcevable à sa femme et ce choix a fragilisé sa famille plus qu’elle ne l’était déjà.

Viola Davis a été époustouflante et son personnage est celui qui m’a le plus touché. Je dois dire qu’elle est incroyablement douée. Elle m’a presque fait pleurer à chaudes larmes lors d’un de ces discours. Elle a une telle présence que l’on s’immerge complètement dans le film. Denzel Washington m’a également bluffé car j’oubliais que c’était Denzel, je ne voyais que Troy en lui.

null

Je ne me suis rendu compte qu’à la fin de l’effet qu’a eu ce film sur moi. J’ai été à la fois fascinée par cette histoire et intriguée, stupéfaite et émue. Ce film ne m’a clairement pas laissé indifférente. Je tire mon chapeau à Denzel Wasington pour cette réalisation.

N’hésitez à me donner votre avis si vous avez vu ces films.

WB signature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s