Red Rising, Tome 1 – Pierce Brown

Pas de commentaire

J’ai vu ce roman sur pas mal de chaine booktube anglophone et beaucoup y faisaient son éloge. Lorsque j’ai eu un chèque de 5€ chez France Loisirs, je n’ai pas hésité à l’acheter pour mon plus grand plaisir, car j’ai beaucoup apprécié l’histoire.

… Résumé …

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

….. Une petite chose à savoir …..

L’histoire se situe dans un futur où les habitants de la Terre ont conquis la planète Mars pour y créer leur propre population après une guerre sanglante. Dans cette nouvelle hiérarchie, la population est divisée en différentes classes sociales, allant des Ors pour les plus aisés aux Rouges pour les plus pauvres. De plus, dans chaque couleur, il y a également des clans hiérarchisés. Par exemple, chez les Rouges, il y a des clans qui vivent plus confortablement que d’autres. De la même façon, chez les Ors, certains clans sont considérés comme les plus pauvres (bien qu’ils soient plus aisés que n’importe laquelle des autres couleurs).

red-rising-pyramid
Ne m’appartiens pas seulement je ne retrouve pas l’origine de la source.

Si je prends le temps de vous dire cela c’est parce que au début j’étais un peu perdu car, dans chaque couleur il y a des cast différents où à l’intérieur il y a également des groupes de familles plus ou moins importante…. J’espère ne pas vous avoir perdu.

« Respecte tes supérieurs. Reste à ta place. Rien ne vaut le risque de se faire remarquer, de chambouler la hiérarchie ». Mon père l’a appris à ses dépens, au bout d’une corde. À quoi bon risquer ma vie ?

… Mon avis …

Nous allons donc suivre le parcours de Darrow 17 ans, un personnage où il ma fallu attendre les 100 dernières pages avant de l’apprécier. Je ne l’ai pas détesté mais, je n’ai pas accroché au personnage dans les trois premières parties (l’histoire est divisée en quatre parties). Son combat est pourtant louable, il veut rendre justice au sien et surtout à celle qui a fait vibrer son cœur Eo. Le problème est qu’il est un Rouge, un ouvrier qui travaille dans des conditions très difficiles. Pour y parvenir, il va infiltrer les Ors pour pouvoir mieux les détruire de l’intérieur. Ce ne sera pas de tout repos car, en plus d’être de brillants dirigeants, les Ors sont les êtres les plus beaux et féroces qu’ils soient. Le seul moyen pour arriver à ses fins est de changer du tout au tout pour intégrer l’académie la plus prestigieuse de Mars, mais avant cela il va devoir survivre au Passage.

Si seulement il n’y avait que le physique à changer mais non, son attitude également pour pouvoir mieux se fondre dans la masse. Et c’est certainement ce qui a fait que j’ai mis autant de temps à l’apprécier. Comment se transformer en un être méprisable sans devenir sois même méprisable et avide de pouvoir ? Heureusement pour moi, le personnage évolue au fil de l’histoire et plus il se rapprochait de la vérité et plus je m’attachais à lui. Il se fera des alliés mais surtout des ennemis car Darrow fait partie des meilleurs candidats, lui qui n’est pourtant pas un véritable Ors.

Si les rouges se rebellaient, nous serions écrasés en quelques jours. Pour détruire un empire, il faut attaquer de l’intérieur, pas de l’extérieur. Rentre-toi bien ça dans le crâne. Nous sommes des hommes de l’ombre, pas des terroristes.

Ce qui m’a le plus marqué dans ce personnage est son intelligence. Il dispose en effet d’une intuition hors norme.  Il comprend très vite les sous-entendus, ce que les Ors attendent de lui sans qu’ils aient besoin de dire un mot. C’est ce qui fait sa force. Il comprend et Il en déduit des hypothèses qui s’avèrentt plus ou moins juste. Si je vous parle autant de Darrow c’est parce que nous suivons l’histoire de son point de vue mais, il y a de nombreux autres personnages très intéressants.

799d5f511ee1a2a10672fb933f252bc6
orig08.deviantart.net

Prenez quelques minutes pour ce magnifique dessin que j’ai trouvé par hasard sur Internet (lien sous la photo). Les personnages y sont représentés à la perfection. Le personnage de Cassius est exactement comme je me l’imaginais, ça en est déroutant.  

Le personnage que j’ai le plus apprécié est celui de Sevro que je n’imaginais absolument pas comme cela d’ailleurs. Il n’est pas comme les autres candidats, il est loin d’être parfait et il est plus intelligent que ce que l’on pourrait croire (il est régulièrement sous-estimé). C’est le genre de personnage loyal et sur qui on peut compter, dans une épreuve où on ne peut faire confiance à personne..  J’oubliais parfois que ce ne sont que des adolescents car peu à peu certains vont y laisser de leur humanité.  

Il y a une petite chose à propos des Ors dont je ne suis pas sûr d’avoir compris. Les jeunes sont pour la plupart des fils à papa alors comment expliquer qu’ils soient gaulés comme des armoires à glace. Est-ce génétique ?

Pour un premier Roman de Pierce Brown, je suis stupéfaite, il maîtrise d’une main de maitre le genre dystopique. Alors oui, l’histoire est loin d’être originale. On se retrouve face à une société divisée qui va certainement éclater. C’est du déjà vu et pourtant on ne peut s’empêcher de faire défiler les pages et se retrouver happé par l’histoire. Dans sa façon de décrire les personnages et les actions, je ne n’ai pas eu grand mal à me visualiser les scènes et pourtant, l’histoire n’est pas si simple à saisir.

635912216267361435-Pierce-Brown---credit-Joan-Allen
Pierce Brown

En brèf

Ce que j’ai aimé

L’intérêt de l’histoire en elle-même qui m’a beaucoup plu et où je ne me suis absolument pas ennuyé.

Le roman se lit assez rapidement (480 pages) avec des chapitres courts qui défilent à une vitesse… Pas facile de décocher de sa lecture

Le personnage de Sevro qui a pallié au fait que j’ai eu un peu plus de mal à m’attacher à Darrow au début.

Le déroulement de la fin qui n’a pas été une grande surprise, mais qui me donne énormément envie de lire la suite notamment pour la relation à venir entre Cassius et Darrow.

Ce que j’ai moins aimé

  • Des personnages qui retournent leurs vestes aussi rapidement qu’ils changent de caleçons. Un coup il sont « sympas », une autre fois, on a envie de les étriper et rebelote. Je ne savais plus trop quoi penser d’eux au final.
  • Certains passages que j’ai trouvées beaucoup trop rapides.

 … En conclusion …

Je vous assure de ne vous avoir parlé que de 5% de l’étendue et du potentiel de ce roman. Si vous êtes fan de dystopie, c’est l’histoire qu’ils vous faux mais je ne vous conseille pas de la lire après avoir lu une dystopie au préalable, car il n’est pas innovant dans le genre mais l’histoire mes amis… elle vaut carrément le coup d’être lue.

Sur le même thème je vous conseil : Une braise sous la cendre

une-braise-sous-la-cendre

WB signature

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s