Everything Everything – Nicola Yoon, un roman frais, drôle et touchant

2 commentaires

De prime à bord ce n’est pas le genre de lecture vers laquelle je me dirige habituellement. La romance (pure) ce n’est pas trop mon truc, encore moins lorsqu’il s’agit d’adolescents et de voisinage dans le style the boys next door. Ma dernière lecture de ce genre (romance/ado/maladie) date de l’époque Nos étoiles contraires de John Green. S’en est suivie un effet mode auquel je n’ai pas du tout adhéré. Cependant, une chose m’a fait changer d’avis pour ce roman : l’actrice choisie pour interpréter le rôle du personnage principal féminin qui n’est autre qu’Amandla Stenberg (Colombiana, Hunger Games).

Amandla-Stenberg-riri-williams

C’est une jeune actrice que j’affectionne particulièrement. Elle est engagée, se fout de la mode actuelle et sort du lot. Elle se distingue de nombreuses actrices de son âge notamment par sa maturité. Puis il faut dire qu’elle est très jolie et qu’elle est une très bonne actrice (du peu que j’ai vu). En sachant qu’elle allait jouer le rôle de Madeline, j’ai été curieuse de découvrir l’étendue de ce roman. J’en ressors avec un plutôt bon avis.

… De quoi ça parle …

Madeline est une jeune fille de 18 ans qui souffre d’une maladie que l’on surnomme « la maladie de l’enfant bulle » et qui s’explique par le fait qu’elle est allergique à tout ce qui l’entoure. Par conséquent, elle doit rester cloîtrée chez elle et a l’interdiction de mettre un pied dehors sous peine de tomber gravement malade et ainsi mourir. Seulement un jour, de nouveau voisin s’installe à côté de chez elle dont Olly, Le jeune ado de la famille. Sans surprise nos deux protagonistes vont tomber amoureux, mais comment vont-ils surmonter la distance que la maladie de Madeline leur impose ?

… Mon avis …

Everything,_Everything

Globalement se fut une belle lecture, je ne regrette pas de l’avoir lu et j’ai passé un assez bon moment de lecture. Il se lit rapidement, deux jours pour moi, mais si vous avez le temps, une après-midi suffit. Cela s’explique notamment par le fait qu’il y a plusieurs pages d’illustrations, très drôles d’ailleurs. Moi qui ai eu peur qu’il ne s’agisse que d’une pure romance à l’eau de rose, j’ai été contente de constater l’humour dosé comme il le faut dans ce roman. Les dessins qui ont, d’ailleurs, été réalisés par le mari de l’auteur, David Yoon sont super bien réalisé. J’ai adoré. On y trouve par exemple des dessins d’animaux, des graphiques, des listes, un gros un peu tout ce qui passe à la tête de Madeline. La couverture est également son œuvre. Cela en fait un livre court mais fourni. Nous suivons donc l’histoire sous le point de vue de Madeline mais il y a des chapitres très diversifiés (correspondance par mail). Je trouve que cela apporte une touche dynamique à la lecture. Ajoutez à ça, une écriture simple et abordable, qui colle parfaitement avec ce qu’une jeune femme pourrait écrire et vous finissez rapidement votre lecture sans même vous en rendre comte.

Les personnages sont mignons et touchants. Rien à redire, je les ai tout de suite aimés. Ils traversent tous deux des moments pas faciles de leur vie, mais ils sont du genre à relativiser et à ne pas se laisser abattre par ce qui leur arrive. À aucun moment, je ne me suis apitoyé sur leur sort. J’ai également bien aimé le personnage de Carla, l’infirmier à domicile de Maddy sans qui rien n’aurait été possible. En ce qui concerne la mère de Maddy, je pense que nous partageons tous le même avis à son sujet. C’est une femme qui a vécu un drame sans pareil, ce qui la rendu hyper protectrice envers sa fille et ne va pas voir d’un bon œil sa relation avec Olly.

Ce que j’ai particulièrement aimé, ce sont toutes les références bibliographiques qu’il y a dans ce roman. Madeline est une dévoreuse de livre, que peut-elle faire d’autre dans son cas si ce n’est LIRE. Cela m’a énormément donné envie de les lire. Je vous prépare d’ailleurs un Challenge à ce sujet, RESTEZ CONNECTÉ ! On ressent à quel point ses œuvres ont certainement une part importante dans la vie de Nicola Yoon, comme s’ils l’avaient façonné entant qu’auteur.  

Pour ma part, la fin a été une réelle surprise. J’ai cru comprendre que beaucoup l’avaient vue venir, mais ça n’a pas été mon cas. J’ai donc d’autant plus apprécier l’histoire, je ne pensais absolument pas me faire surprendre. J’aurais aimé que le cas de la maman soit un peu plus approfondi mais bon, ce n’est qu’un petit détail.

… En conclusions …

Très honnêtement, j’ai bien aimé ma lecture. Le roman est frais, drôle et touchant à la fois. La maladie n’est pas le sujet principal, il s’agit plus d’un premier amour, d’émancipation et de liberté. Sur le fond, l’histoire n’est pas très originale mais elle fait son job et elle le fait bien alors les amateurs de ce genre de lecture apprécieront. Pour les autres, je vous la recommande aussi, car c’est une lecture agréable que l’on apprécie après avoir lu des thrillers, des polars ou des romans d’horreur. Et oui, je compte bien voir le film.

P.S, je préfère la couverture originale, mais celle de France loisir n’est pas trop mal et le livre coûte moins cher : 13,50€ au lieu de 16,90€.

Sur le même thème je vous conseille Nos étoile contraire de John Green.

CVT_Nos-etoiles-contraires_259

Merci pour votre temps et à bientôt pour de nouvelles chroniques

WB signature

2 comments on “Everything Everything – Nicola Yoon, un roman frais, drôle et touchant”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s