The OA – Saison 1 (2016) – Netflix

2 commentaires

Bonjour à tous, j’espère que vous vous portez bien ?

J’ai une question pour vous. Croyez-vous-en la vie après la mort ?

Vous savez quoi ? Pour cette série, autant vous le dire d’entrée de jeu, je ne pensais pas que j’allais être autant intéressé par l’histoire. Ma chère et tendre amie Megane m’en a tellement fait l’éloge que j’ai succombé. Je lui fais entièrement confiance, notamment parce que nous avons les mêmes goûts, donc, j’y suis allée les yeux fermés. Eh bah je peux vous dire que ce n’était pas gagné au début, mais ensuite j’ai tout de suite compris pourquoi elle avait tant aimée cette série. Un coup de cœur d’ailleurs pour elle, moi quasiment !

Je remercie d’ailleurs Netflix de nous proposer des séries hors du commun. Sincèrement, vous en avez pour votre argent, alors je vous recommande vivement Netflix, si vous n’êtes toujours pas abonné (et si vous en avez les moyens bien-sûr 😉)

Bref de bavardage !

De quoi ça parle ?

Après avoir disparu durant 7 ans, Prairie Johnson réapparaît miraculeusement prête à se jeter par dessus un pont. Un retour qui ne passe pas inaperçu car elle ne semble plus être la même. Différente, elle l’est en effet. Lorsqu’elle a disparue Prairie était une jeune femme de 21 ans aveugle. À son retour, elle ne souffre plus de cécité, mais elle est couverte de cicatrices étranges sur le corps. De plus elle se fait prénommer OA. Qu’a-t-il bien pu lui arriver durant ces 7 ans. C’est ce que nous allons découvrir avec ces 8 premiers épisodes.

AO 4

Une entrée en matière assez confuse

Le premier épisode est une introduction d’un peu plus d’une heure dont lequel nous débarquons sans trop comprendre l’histoire. Ce qui est tout à fait normale, j’en suis consciente mais j’ai été très confuse durant près d’une heure me demandant sans cesse « mais… où va-t-on ? ». L’histoire me paraissait longue à s’introduire. J’étais assez perdu, je sentais qu’il ne me manquait pas mal d’informations. On découvre la ville où vivais Prairie, certains personnages, sans trop comprendre encore une fois quelles sont leurs implications dans l’histoire, le paysage, les prémices de l’enquête qui tente tant bien que mal de comprendre son retour et sa disparition etc. De plus, Praire s’adresse secrètement et constamment à une personne dont nous ignorons tout, un certain Homer. En bref, une introduction assez confuse pour moi mais un suspens intenable.

AO 3

Une histoire qui dépasse l’entendement

Une fois cette bonne grosse heure d’introduction passée, qui a été plus qu’utile finalement (ce que je pense maintenant que j’ai vu la série dans son intégralité). Prairie entreprend de nous raconter son histoire, de son enfance à sa disparition, de sa disparition à son retour. La façon par laquelle elle a été arrachée à sa famille et à son quotidien. Son calvaire qui a duré 7 ans et par lequel elle a essayé de s’échapper à plusieurs reprises. Où ? Pourquoi ? Comment ? Par qui ? je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même. Mais si je vous disais que pour s’échapper, la mort était son seul salut, pour elle mais aussi pour les quatre autres personnes qui ont vécu le même enfer qu’elle. Elle nous raconte donc comment une seule rencontre a suffi à changer sa vie. Néanmoins dans son malheur, elle a recouvré la vue, elle a fait des rencontres incroyables, elle a découvert une réalité dont tout le monde se questionnent mais où nous ignorons la réponse. C’est peut dire, elle a tout simplement eu la réponse à l’un des plus gros mystères de la vie. Et plus que tout, elle s’est révélée, et a enfin compris qui elle était réellement.

AO 2

C’est donc à partir du moment où Prairie commence à nous raconter son histoire que j’ai trouvé que l’histoire m’intéressait plus que ce que je ne le croyais. Face à elle, cinq personnes, ni plus ni moins, qui n’ont absolument rien en commun mais qui ont en réalité une situation personnelle plus ou moins spéciale et des secrets inavouables. Ils l’écoutent chaque soir. Seulement, elle ne se confie pas pour rien, en réalité elle a besoin de leur aide. Pourquoi ? Foncez voir la série pour en savoir plus.

Des personnages énigmatiques

Lorsque Praire a entrepris son récit, je ne m’attendais pas à être aussi épris par son histoire. Je buvais ces paroles et j’avais l’impression d’être avec eux dans la maison abandonnée où elle se dévoilait, comme s’il y avait une septième personne dans la pièce.

oa 1

Le personnage de Prairie m’a énormément impressionné. Au tout début, je l’ai trouvé étrange ce qui est tout à fait normale puisqu’elle avait disparu durant 7 ans et semblait avoir oublié son ancienne vie. À la fin, j’ai trouvé ce personnage époustouflant, doté d’un courage et d’une détermination hors du commun. Je dois dire que j’ai été également très touché par l’interprétation de Brit Marling qui campe le rôle de Prairie,

En ce qui concerne les autres personnes qui ont décidé de lui faire confiance, ils ont également des profils très intéressants, que j’ai beaucoup aimés. Je me suis facilement attaché à eux car leurs situations n’est certes pas aussi dramatique que celle de Prairie, mais elles sont tout aussi émouvantes. Chaque personnage a sa particularité et ensemble ils forment un groupe de personnes sensationnelles.

033910.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

… En conclusion…

The OA, c’est complètement le genre de série où la voir une deuxième fois peut s’avérer être très utile. C’est  généralement à ce moment là que l’on se dit « à ouais mais depuis le début ! ». Je suis sûr que vous voyez de quoi je parle. Si une deuxième saison est prévue,  je pense que nous saurons enfin l’issue finale. En tout cas, je l’espère car la fin de cette première saison a été une énorme surprise. L’issue final est juste WOW. Je n’ai pas les mots tellement. La fin n’est pas très claire ce qui nous laisse le choix de l’interpréter à notre guise. J’ai mon idée de la fin mais j’ai la sensation qu’il n’y a ni bonnes ni mauvaises réponses.  Brit Marling a elle même dit lors d’une interview pour Marie Claire

«Je ne voudrais jamais priver les gens de leur interpréTation de la fin. Voici ce que je vais dire: si nous sommes assez chanceux pour avoir une saison 2, vous aurez toutes les réponses à toutes les questions. C’est ce qu’il y a de délicieux avec les fossés entre les saisons. Les gens regardent, s’en emparent, se délectent du mystère, se dispute sur internet.»

J’ai pris beaucoup de plaisir à regarder cette série et je vous incite à persévérer si le premier épisode ne vous emballe pas trop. Cette série ne plaira pas à tout le monde, certain la trouveront peut-être trop étrange. Mais si vous êtes le genre de personne curieuse et ouverte d’esprit, vous devriez essayer.

Merci d’avoir lu cette chronique jusqu’au bout et à très bientôt sur Welcome Buddies

WB signature

P.S : Fait intéressant, l’actrice principale n’est autre que la co-crétrice de la série 😉

2 comments on “The OA – Saison 1 (2016) – Netflix”

  1. J’ai adoré ton article et je te rejoins sur les nombreux points exposés ! Comme toi, je me suis tellement ennuyée durant le premier épisode puis les cinq dernières minutes, j’étais éblouie ! Parce que j’ai finalement compris le chef d’oeuvre que j’allais devant moi ! Enfin, je suis très contente que tu aies visionné la série, on va enfin pouvoir en discuter ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s